AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 for a thousand years w/raven

Aller en bas 
AuteurMessage
Jon Donnelly

avatar

▪▪ SINCE : 24/04/2018
▪▪ FACE + CREDITS : Milo Ventimiglia, Moonlight
▪▪ PSEUDO : Lovee (Jessica)

MessageSujet: for a thousand years w/raven   Dim 29 Avr - 18:47


≈ ≈ ≈
{ Beauty in all she is I will be brave
I will not let anything take away. }
crédit/ minechristina perri.

Chaque jour se ressemblait dans le quotidien de Jon. Ce n’était pas pour lui déplaire, il aimait quand les choses se passent sans de vague. Il n’était plus très aventurier depuis quelques années. Sa routine lui convenait, du moins il pensait que cela lui convenait. Il s’était convaincu qu’il était « heureux » comme il était. Donc comme chaque matin il s’était réveillé à l’aube afin de s’assurer que tout allait bien, donner un coup de main au chef afin que le petit déjeuner se passe comme prévu. Il avait raté de peu sa fille qui avait filé en douce afin de ne pas avoir à lui raconter sa soirée de la veille. Il commençait à avoir l’habitude cependant, il savait qu’il allait devoir remédier à la situation. Jon n’avait pas vraiment le temps d’y penser puisque la matinée avait été plus que remplis. En effet, il avait quelques invités assez « exigeants » et il avait dû se plier en quatre afin de les contenter. Cela ne le dérangeait pas puisqu’ils étaient des habitués et qu’il connaissait son métier. Il devait néanmoins se mordre la langue pour ne pas sortir l’une de ses remarques sarcastiques légendaires. Jon pris ensuite le relai de l’hôtesse d’accueil pendant que celle-ci prenait sa pause déjeunée en avance. Il en profita pour s’occuper de l’administratif, ce n’était pas sa tasse de thé, mais il n’avait pas le choix depuis que son assistante était en congé maternité. Soudain, la porte s’ouvra et Jon eut le plaisir de voir Raven entrer pour s’enregistrer. En effet, elle avait fait une réservation ici pour quelques jours pour s’occuper de son amie. Comme à chaque fois, elle restait dans son humble b&b. « Si ce n’est pas Mme Kavallagh .. Tu sais que tu étais censée arrivée il y a plus de 4 heures, l’hôtesse était prête à appeler la police.. » Lui confia le beau brun avant de laisser échapper un léger rire. Il l’a taquinait souvent, mais ce n’était pas une blague puisque l’hôtesse d’accueil avait l’habitude de voir Raven et était rapidement inquiète. Il avait toujours cet air grognon, pourtant, lorsque c’était Raven il semblait plus enjoué que d’habitude sans vraiment oser le montrer. « Est-ce que je dois t’ajouter pour le dîner de ce soir ? » Lui demanda Jon. En effet, il devait réserver pour les personnes qui souhaitaient dîner le soir afin que son chef ne devienne pas complètement dingue. Sans vraiment savoir pourquoi ni comment, la jeune femme avait su réveiller une partie de lui qu’il pensait morte depuis longtemps. Elle réchauffait son cœur comme personne. Pourtant, Jon ne faisait jamais le premier pas pour changer cette amitié en quelque chose de plus. A chaque fois, qu’il y aurait pu se passer quelque chose, que ce soit par le fruit du hasard, par un signe lancé par Raven, il rebroussait chemin comme paralysé par la peur. La peur de retomber amoureux, la peur d’oublier sa défunte femme. Alors Jon regardait la jeune femme faire sa vie, il l’a regardait également sortir avec des hommes, certains à la hauteur, d’autres moins. Il l’a regardait sourire, rire alors qu’il aurait pu être à leur place. Il devait en retour écouter les remontrances de son hôtesse qui lui soulignait quel idiot il était de laisser passer une femme comme Raven.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Kavallagh

avatar

▪▪ SINCE : 27/04/2018
▪▪ FACE + CREDITS : a. bledel + hershelves.
▪▪ PSEUDO : hypocritical melody.

MessageSujet: Re: for a thousand years w/raven   Dim 29 Avr - 20:56

C'était silencieux.
Trop silencieux.
Si certains pouvaient être gêné par un tel silence, pour la belle du nom de Raven c'était plutôt quelque chose qu'elle appréciait. Elle détestait, quand les chauffeurs de taxi lui faisaient la conversation et qu'elle n'avait rien envie de dire ; lui au moins respectait le fait qu'elle n'ait pas envie de raconter sa vie à un parfait inconnu. Il ne lui demandait ni ce qu'elle faisait là, si c'était pour une durée indéterminée ou qu'elle était juste de passage. Elle savait juste qu'elle voulait pas en parler, parce que c'était pas ses affaires. Personne n'avait besoin de savoir pourquoi elle revenait si souvent en Irlande, et encore moins qu'elle songeait de plus en plus à venir s'y installer. La fête était finie, comme elle le disait si bien. Depuis qu'elle avait dix huit ans, elle volait de ses propres ailes et s'était haussé au top. Pendant prêt de sept ans, elle était restée cette même étoile, indétrônable, seulement il était désormais tant pour elle de rendre son tutu, du moins, celui qu'elle portait sous les feux des projecteurs. La belle avait besoin de calme, parce qu'elle restait la principale attraction de cet opéra, et que maintenant qu'elle avait eu ce qu'elle désirait, elle se lassait. Y avait plus rien d'intéressant. Elle avait déjà eu quelques prix, des critiques positives, et elle avait dansé dans des ballets dont elle rêvait depuis toute petite. Alors oui, il était désormais temps d'envisager le futur.
Saolsburry, elle appréciait. C'était calme, tranquille. Et même si aucunes offres d'emploi ne correspondaient avec ses désirs, peut-être pourrait-elle simplement ouvrir une école de danse. Elle avait des comptes en banque assez plein pour pouvoir se le permettre, donc oui, l'opportunité était peut-être à saisir. Mais avant ça, elle devait s'y installer et pour ça, elle devait trouver un logement. Elle devait pourtant encore attendre que les prochaines semaines soient écoulées puisque la saison allait se clôturer et que les représentations du Lac des Cygnes termineraient. Ils parlaient déjà du prochain ballet, et Raven n'avait pas encore osé dire qu'elle comptait partir. Peut-être devrait-elle y songer, les auditions étant un processus long et épuisant. Et qu'elles tenteraient toute de se déstabiliser pour obtenir sa place à elle.

Le taxi se stop, et la belle est enfin tirée de ses pensées. Tendant l'argent en espèce, elle récupère le change et elle s'empresse de sortir du taxi tandis qu'elle récupère sa valise. Il la laisse, là, devant ce b&b, tandis qu'un sourire s'affiche sur les lèvres de la brune à l'idée de savoir qu'elle va pouvoir avoir des échanges avec Jon. Autant dire que cet homme était un mystère à lui même, elle qui adorait tenter de comprendre les gens, elle le comprenait pas. Pourtant, il était séduisant, drôle et tous les deux avaient un particulier bon feeling. Les deux individus s'entendaient beaucoup trop bien, et c'est probablement pour cette raison que Raven tentait désespéramment de tendre des perches qu'il ne semblait pas saisir. Peut-être devait-elle abandonner ? A vrai dire, elle n'en savait rien, outre le fait qu'elle ne comprenait définitivement pas ce qui se tramait là.

Elle pousse la porte, l'éternelle carillon prévenant son arrivée tandis qu'elle offre un grand sourire chaleureux au brun derrière le comptoir. Elle s'appuie alors contre le comptoir, riant légèrement de cette remarque quant à son retard, elle qui est d'ordinaire ponctuelle. « Parce que maintenant toi et ton hôtesse vous vous amusez à faire une moyenne de l'heure à laquelle je suis supposé arriver ? » demande-t-elle, un sourcil haussé avant qu'elle reprenne un air sérieux. « J'ai eu un meeting assez important ce matin, donc j'ai du décaler mon vol. » avouait-elle. Des formalités, quand les saisons terminaient, avec notamment la présentation du futur ballet. Elle dégaine de la poche de sa veste un stylo, car comme d'habitude, elle sait qu'elle devra signer la confirmation de sa réservation, mais bien rapidement, la question du brun l'interpelle. « Ca dépend, tu dînes avec moi ? » demande-t-elle, sourire en coin, sourcil qui s'hausse, éternelle signe joueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jon Donnelly

avatar

▪▪ SINCE : 24/04/2018
▪▪ FACE + CREDITS : Milo Ventimiglia, Moonlight
▪▪ PSEUDO : Lovee (Jessica)

MessageSujet: Re: for a thousand years w/raven   Mar 1 Mai - 15:21

Jon était toujours plus enjoué les jours où Raven était par ici. Tout le monde semblait l'avoir remarqué, tout le monde sauf Raven. La jeune femme à l’affût d'un signe de sa part ne se doutait pas qu'un sourire de Jon voulait dire beaucoup. Parce que ce n'était pas qu'un sourire comme on le fait avec un client, un habitué ou encore un ami. C'était un sourire plus enjôleur qu'il ne contrôlait pas toujours. Il était habitué désormais aux remarques de ses employés les plus anciens et les plus fidèles qui lui disaient à quel point il était idiot de ne pas l'inviter à dîner, de ne pas franchir le pas avec elle comme il le faisait avec d'autres. Jon refusait à chaque fois. Raven n'était pas une femme de passage avec laquelle on tente vainement de combler sa solitude. Raven est le genre de femme que l'on revoit encore et encore sans jamais se lasser, Raven est le genre de femme dont on tombe amoureux et qu'on épouse. Jon a peur de ce genre de femme. Il ne se laisse pas la possibilité de pouvoir à nouveau aimer, rire aux éclats et partager chaque parcelle de sa vie avec quelqu'un. Jon se raccroche au faites que Raven vient de la grande ville, qu'elle ne s'installera jamais par ici définitivement et qu'elle se lasserait. Que fera-t-il en apprenant qu'elle pourrait définitivement faire partie du paysage de la ville ? Jon ne pu s'empêcher de rire face à la remarque de la jeune femme. Cela semblerait vraiment étrange pour ne pas dire creepy qu'avec l'hôtesse d'accueil ils s'amusent à faire une moyenne de l'heure à laquelle Raven est censée arriver. « Ne me blâme pas, je ne fais que t'énoncer les faits. Mais de toi à moi je pense qu'elle en pince pour toi .. » Lui confia Jon avec un sourire en coin. Il disait encore plus de bêtises que d'habitude en sa présence. Elle lui donnait l'envie de rire, de s'évader du quotidien et c'était quelque chose pour Jon. Raven avait toujours l'air si sérieuse avec ses meetings, ses réunions. Elle était une femme importante dans son milieu il le savait. Cela l'impressionnait parfois parce qu'il n'était que le propriétaire d'un petit b&b. Pourtant, jamais elle ne le prenait de haut, sa simplicité le déconcertait. Elle faisait s'envoler l'ensemble de ses certitudes, de ses clichés. Alors que Jon avait voulu savoir si elle dînerait ce soir, Raven renchérit avec la franchise qui la caractérisait en lui demandant de dîner avec elle. Bien entendu elle ne le disait pas aussi clairement, mais cela voulait dire la même chose. « Pourquoi pas. Je crois que je n'ai rien de mieux à faire. » Il ne pouvait pas être sérieux une minute en sa compagnie. Peut-être se cachait-il derrière son humour pour dissimuler les émotions que Raven réveillait en lui ? Il se cachait derrière l'humour comme derrière l'accueil. Il mettait une certaine distance entre eux, une distance de plus en plus difficile à conserver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Kavallagh

avatar

▪▪ SINCE : 27/04/2018
▪▪ FACE + CREDITS : a. bledel + hershelves.
▪▪ PSEUDO : hypocritical melody.

MessageSujet: Re: for a thousand years w/raven   Jeu 10 Mai - 16:14

La petite brune ne pu s'empêcher de rire face à la remarque du jeune homme. « Dommage qu'elle ne soit pas vraiment mon style. » avouait la demoiselle tandis qu'elle glisse une main dans ses cheveux pour remettre une mèche de cheveux derrière son oreille. C'était toujours agréable, de raconter des choses idiotes et de profiter de quelques instants en sa compagnie. Autant avouer que la belle qui débarquait, c'était jamais pour des choses joviales. Elle tentait, malgré elle, de redonner le sourire à son éternelle amie qu'elle adorait depuis des années maintenant, mais elle savait que chaque visite la rapprochait un peu plus d'une fin tragique. C'était probablement bête à dire, mais hélas bien réel. Elle avait très peu d'espoir qu'un jour, elle aille mieux, car au contraire, son état empirait. C'est quand elle la voyait, qu'elle se souvenait qu'elle avait la chance d'être en vie, et surtout en bonne santé. Ca déchirait toujours le cœur de Raven de partir, mais elle savait qu'elle avait pas le choix, c'était comme ça et pas autrement. Pour l'instant, en tout cas, avec son travail qui lui demandait énormément de temps. Mais ça lui allait, parce qu'en dépit de l'énergie que ça demandait, elle adorait ça. Une passion, une vraie.
Quand il déclarait n'avoir rien de prévu pour ce soir, un immense sourire s'affichait sur les lèvres de la danseuse. Enfin. Elle arriverait à avoir un peu plus de temps avec lui que lors de ses check-in et check-out. Autant dire, elle avait beau tenter d'éterniser ces moments, il n'empêche que c'était toujours bizarre si elle restait là, à ne rien faire pendant que lui, il travaillait. Alors au moins, elle pourrait enfin avoir une véritable discussion avec lui. Elle était d'ailleurs curieuse d'en savoir encore plus, de savoir ce qu'il pourrait bien lui raconter. La seule chose sur laquelle Raven n'avait aucun doute, c'est que ça serait probablement fascinant. Un homme comme ça ne pouvait que avoir des trucs à raconter, des anecdotes. Parce qu'après tout, tous le monde en avait une, mais Raven, malgré sa gentillesse et son empathie tentait de ne pas trop creuser dans la vie des gens. Parce qu'on fini toujours par être déçu, ou bien au courant de chose qu'on voulait pas savoir. Pourtant, Jon il avait ce truc. Ce truc qui faisait qu'elle avait envie de creuser, d'en savoir plus, de savoir ce qu'il pouvait bien raconter, les meilleurs moments comme les pires de sa vie. « Génial. » avouait la brunette en relevant ses iris bleutés vers le brun. « Disons, vers vingt heure alors ? » Elle hausse un sourcil, attendant sa réponse. Tout à fait son genre. Le genre à prendre les devants. Parce que c'est bien un truc qu'elle avait apprit avec le temps, la demoiselle : si elle n'était pas proactive, personne ne ferait les choses à sa place. Si elle n'avait pas prit les devants, elle ne danserait pas à l'Opéra Londonien aujourd'hui. « Et je t'invite, au passage. » Autant mettre tous les avantages de son côté. « Comme ça, tu n'as aucune excuse. » Elle sourit en coin, tandis qu'elle l'observe, attendant sa réaction. « Et si tu m'poses un lapin, fait gaffe, je sais où tu travailles. » La voilà riant légèrement face à cette blague qui s'avère plus ridicule qu'autre chose, au final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jon Donnelly

avatar

▪▪ SINCE : 24/04/2018
▪▪ FACE + CREDITS : Milo Ventimiglia, Moonlight
▪▪ PSEUDO : Lovee (Jessica)

MessageSujet: Re: for a thousand years w/raven   Mer 16 Mai - 19:39

Jon savait bien qu’elle n’était pas intéressée par les femmes et d’une certaine façon c’était tant mieux pour lui. Il ne savait pas vraiment pourquoi il pensait cela, mais c’était ainsi. Il aurait été déçu qu’elle ne soit pas intéressée par les hommes. « Franchement tu ne fais aucun effort, je t’apporte un date sur un plateau et ce n’est pas ton style.. » Renchérit Jon avec un sourire en coin. Il aimait bien la taquiner et il s’en donnait à cœur joie. C'était également une façon de gagner du temps dans sa relation avec la jeune femme. Jon essayait par tous les moyens d'éviter de se sentir proche d'elle. Il l'aurait presque jeté dans les bras d'un inconnu pur ne pas avoir à regarder la vérité en face. Pourtant, à chaque fois qu'il l'a voit en charmante compagnie, Jon ressent cette boule au ventre qu'il a dû mal à contrôler. La jeune femme semblait vraiment heureuse de sa réponse positive au dîner ce soir. Il ne savait pas vraiment pourquoi. Il mettait cela sur le compte de l’ennui. Il ne voulait pas voir que Raven a réellement des sentiments pour lui, des sentiments qui outrepassent l'amitié. Jon ne pu s'empêcher de rire lorsque Raven lui confia qu'elle l'invitait ce soir. Elle se comportait comme un gentleman. Il avait de la chance de se faire inviter par une femme. « Attention, si tu continues et que tu me fais boire je vais finir par croire que tu cherches quelque chose ! » Lui lança Jon avec un sourire en coin. Il s'emmêlait les pinceaux à faire de l'humour parce qu'elle pourrait réellement le prendre aux mots et il se retrouverait dans une situation délicate. Raven ne pu s'empêcher de faire une blague de plus en lui signifiant que s'il osait lui poser un lapin, elle savait où il travaillait. « Serais-ce une menace ? » Lui demanda Jon en faisant mine d'être choqué par l'attitude de la jeune femme. Il serait très amusé de la voir venir le tuer sur son lieu de travail parce qu'il aurait oser ne pas venir. Cependant, il n'est pas assez méchant pour le faire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: for a thousand years w/raven   

Revenir en haut Aller en bas
 
for a thousand years w/raven
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
(above the clouds) :: - SAOLSBURRY - :: south side :: mùrple óstán-
Sauter vers: