AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 we belong to the stars ;

Aller en bas 
AuteurMessage
Andreas Heaney

avatar

▪▪ SINCE : 25/03/2018
▪▪ FACE + CREDITS : sebastian stan + lolitaes
▪▪ PSEUDO : elusive, Tamara

- - ME MYSELF AND I - -
WRITE IN THE STARS:
DISPONIBILITÉ:

MessageSujet: we belong to the stars ;   Mer 28 Mar - 23:57

I plant roots so deeply on the people I love that I always lose a piece of myself when they go
sebastianstansource @tumblr / beau taplin @quote

andreas heaney

nom complet ◦ Andreas Heaney, un mixe aussi complet que toi et tes origines. Le prénom pour maman et le nom pour papa. âge, date et lieu de naissance ◦ 33 ans, déjà ! Tu as vu le jour ici-même, à Saolburry et ça résume assez bien toute ta vie. nationalité et origine(s) ◦ Irlandais et Roumain, ce n'est pas le mélange le plus classique qui soit et plus petit tu as pu parfois en faire les frais, mais pour rien au monde tu ne renierais la moindre parcelle de tes origines. statut civil ◦ célibataire et il n'y a rien de plus à dire, pour toi. Tu ne désespères pas de trouver celle qui fera (re)battre ton cœur, mais clairement tu ne coures pas après non plus. occupation ◦ écrivain et parfois libraire, en souvenir du bon vieux temps, pour aider. Dans tous les cas, les mots, les livres, ça a toujours été ton truc alors ta voie s'est un peu tracée toute seule. traits de caractère ◦ très tourné vers la famille, apaisant, protecteur, majoritairement calme, mais couves une impulsivité qui ne demande qu'à sortir lorsqu'on titille les sujets fâcheux, désordonné, patient (et il valait mieux), peut-être quelque chose de timide et gauche, obstiné, travailleur, tolérant, un peu bourru et parfois grognon aussi. groupe ◦ air. avatar ◦ Sebastian Stan

- - - - - - - - - - • - - - - - - - - - -

si vous pouviez donner un conseil à votre vous à 10 ans, lequel serait-il? Retiens-les, par tous les moyens. Ne les laisse pas monter dans cette voiture parce que sinon ils ne reviendront jamais et vous n'êtes pas prêts à perdre vos parents. Oh vous vous en sortirez sans eux, ça ne sera pas toujours facile, au contraire, mais au bout du compte ça ira. Ce n'est pas tant la facilité de les avoir qui sera à regretter, mais si seulement tu pouvais juste les serrer un petit plus longtemps dans tes bras...
êtes vous en vie ou vivez vous pleinement ? Tu as l'impression qu'il manque tout de même un milieu entre ces deux propositions. Vivre pleinement, tu ne l'as plus fait depuis... très longtemps, trop longtemps. Depuis que tes parents sont morts et que tu as cessé d'être un enfant. Et tu n'as jamais réussi à reprendre le train en marche après. Mais tu aimes malgré tout à penser que tu fais plus que simplement "être en vie", ta vie tu l'apprécies grandement par bien des aspects, tu as appris à te contenter d'autres certes, mais globalement tu sais que tu n'es pas à plaindre.
si vous deviez garder un seul objet, lequel serait-il? C'est simple, comme question. C'est l'objet qui te suit partout, précieusement conservé dans ton porte-feuille : la dernière photo de famille à 5. Tu te rappelles à quel point vous aviez fait batailler vos parents pour la prendre, mais ils avaient tenu bon (et fini par vous promettre double ration de glace si vous obtempériez ; ça avait été d'une efficacité folle pour vous faire tenir en place, sourire collé aux lèvres). Résultat, une belle petite photo témoin d'un bonheur parfait, mais au final bien trop éphémère, un mois plus tard à peine ils ne seraient plus là.

∴ ∴ ∴
Tes parents se sont rencontrés alors que ton père fêtait parcourait l'Europe entre amis. Ç'a été rapide, le coup de foudre vous raconteront-ils plus tard, et elle l'a suivi, juste comme ça. Ça paraît fou, insensé, mais ça leur a réussi. Oh tes grand-parents n'ont pas forcément été des plus ravis au début, un peu trop traditionnels sans doute, mais ils ont fini par se faire à l'idée. Ta mère était tellement adorable, tellement aimable en même temps, comment auraient-ils pu faire autrement ? Et puis, ça les rassurait un peu tout de même, de voir enfin leur fils se poser, parler mariage et famille, ce n'est pas qu'ils commençaient un peu à désespérer, mais... ☽ de cette joyeuse union pleine d'amour vous serez 3 enfants à naître, toi l'aîné, le responsable de la petite tribu (et si à l'époque tu savais...), puis une paire de jumeaux. Unis envers et contre tous, malgré vos différences vous donneriez le monde les uns pour les autres. ☽ Et puis la tragédie frappe... Tes parents meurent dans un accident de voiture alors que tu n'as pas plus de 15 ans, les jumeaux 9, c'est la fin de l'insouciance. Vous allez vivre chez votre grand-mère paternelle (votre grand-père a succombé à la maladie des années plus tôt déjà, vous ne vous en souvenez presque pas) mais elle est déjà âgée et devoir d'un coup assumer trois enfants, c'est compliqué... Tu prends sur toi le rôle que tu considérais déjà comme le tien de toute façon (bien que dans une autre mesure) : celui du responsable, du parent par substitution, et tant pis si tu dois t'effacer toi, tes besoins, ils passent avant. ☽ C'est le propriétaire de la librairie, Leabhar store, qui te donnera ta chance alors que tu écumais la ville à la recherche de qui voudrait bien t'embaucher, pour tout, pour n'importe quoi, tant que ça t'aiderait à les aider. Ils connaissaient tes parents, ta mère une habituée, et devant ta motivation et ta détermination n'a pas su dire non. Tant mieux, au moins tu travaillerais au contact de quelque chose qui te plait. Il te prend alors sous son aile et t'apprend les ficelles du métiers, t'incite à développer tes goûts, tes connaissances des livres et vous y trouvez tous les deux votre compte, lui dont les enfants ne se sont jamais intéressés à sa boutique. Sans conteste, tu sais qu'il a joué un rôle majeur dans ta voie et même ta carrière, dans ta vie aussi et tu ne pourras jamais rembourser cette dette. ☽ Ça n'a pas tout solutionné par magie et votre vie demeure complexe et ponctuée de doutes, peurs, tracas, mais vous ne manquez au final jamais de rien, jamais de l'essentiel en tout cas. La tragédie vous aura soudée comme rien d'autre n'en est capable, même si les jumeaux auraient sans doute préféré parfois avoir plus un vrai grand frère qu'un presque parent. Même s'ils auraient préféré que tu ne sacrifies pas tant pour eux (toi tu ne voudras jamais mettre le mot "sacrifice" sur tes actes). ☽ Ils veulent te rendre la pareille un jour, toi qui as renoncé, qui as fait une croix sur tes rêves d'ailleurs, tes envies d'études. Ils savent que tu passes ton temps libre à écrire - t'es pas très doué pour le cacher en même temps - alors ils subtilisent un de tes manuscrits et, avec l'aide du propriétaire de la librairie, l'envoient à des maisons d'édition. C'est aussi simple que ça, ton destin est scellé. Tu ne les en remercieras jamais assez car tu sais que de toi-même tu n'aurais jamais osé, tu leurs dois ta carrière, tes succès et la vie qui sera la tienne après ça. ☽ Malgré tout, ça ne t'empêche pas de t'imaginer parfois, de te surprendre à penser à ce qu'aurait pu être ta vie si les circonstances avaient été différentes, à repenser à elle. Tu regrettes un peu par moment, l'espace d'un instant, mais tais bien vite ce murmure ; on ne change pas le passé, tu as fait le deuil il y a bien longtemps de cette autre vie qui n'arrivera jamais. ☽ Elle, amour de jeunesse. Tu rêves encore parfois de la douceur de sa peau, du timbre de sa voix, juste des petites esquisses comme ça. D'autres, tu te demandes ce qu'est devenue sa vie aujourd'hui, où elle est, ce qu'elle fait (ce qu'il en serait, si tu l'avais suivie la première fois). En l'absence de réponse, tu imagines, devines, crées, tu combles les trous et écris, des fois. Tu la hais aussi, pour ce qu'elle t'a fait. Tu la vois encore débarquer chez toi un matin, la petite à la main. Tu as tout accepté, sans rechigner, sans poser de questions. Tu te rappelles comment elle a tourné en dérision ton amour familial, comment elle a profité de ton caractère qu'elle ne connaissait que trop bien (pour te l'avoir si souvent reproché, en partie à cause duquel elle t'avait quitté), comment elle t'a fait miroiter cette vie de famille, comment elle s'est jouée d'une pauvre enfant. La révélation de la supercherie t'a fait éclater le coeur, plus pour la gamine que pour elle au final. Elle ne méritait pas ça et toi non plus. Ces petits cris sanglotant alors qu'on l'éloigne te poursuivront jusqu'à la fin. ☽ Tu aimes les touristes, ou plus exactement les bagages et histoires qu'ils apportent avec eux. Ces récits de voyages, ces autres cultures, ces aventures. On pourrait presque dire que plus jeune tu vivais par procuration, toi qui n'avais jamais rien connu d'autre (autrement que par les livres) que ta petite ville natale. Oh non pas que tu ne l'aimais pas, tu l'aimais comme une part de toi-même, mais tu avais cette nostalgie, la nostalgie de tout ce que tu n'avais jamais connu. Alors tu es tombé amoureux du monde au travers des autres, et des livres, et des films, et des photographies. Tu t'es créé l'univers que tu ne pouvais pas avoir. ☽ Tu as adopté un chien, Bear, aussi adorable qu'on les fait. + Tu passes sans doute un peu beaucoup trop de temps en jeux vidéos et séries télé, mais c'est addictif ces trucs-là, qu'est-ce que tu y peux ! + À devoir faire vivre la petite famille, tu as développé un certain talent culinaire et avec peu de choses tu fais des merveilles. + Ça ne t'arrive pas souvent, mais tu sais que tu as l'alcool heureux, c'est pas plus mal.


- - - - - - - - - - • - - - - - - - - - -
pseudo/prénom ◦ elusive / Tamara âge ◦ Vingt-six pour encore quelques mois pays ◦ France type de personnage ◦ Inventé présence ◦ Le plus possible, un peu tous les jours autre  

_________________
    You who love to love and believed
    we can never give enough
    And it goes like this, if you love too much then you’ll hurt too much and anything in-between will always be a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
we belong to the stars ;
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dalas Stars signature
» Dalas Stars Aligment
» Dallas Stars
» We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars !
» Line up the stars ◆ 17/07 | 18h25

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
(above the clouds) :: corbeille-
Sauter vers: